né à Rueil-Malmaison le 26/05/1967
Mon parcours se décompose en 3 phases:

1- J'ai initié mon parcours professionnel par une activité scientifique.
Après l'école d'ingénieur en sciences des matériaux (ENSCI), j'ai poursuivi par un doctorat à l'école des mines de Nancy dans le domaine de la nanotechnologie en contrat CIFRE avec l'entreprise Saint-Gobain.
J'ai poursuivi cette activité par un contrat Européen à l'université d'Udine en Italie.

Mon activité de recherche a été axé principalement sur les matériaux structuraux (céramiques : ZrO2, Al2O3 ; métaux : aciers ; composites : ZrO2-Al2O3, Fe/Fe3C, métal/Al2O3).

a- Etude et modélisation du broyage ultrafin
L’étude réalisée a permis de séparer les aspects déterministes des aspects stochastiques du broyage ultrafin. En effet, la modélisation de la fragmentation ultrafine d’une poudre de zircone commerciale a permis de déterminer les paramètres pertinents qui permettent d’évaluer l’efficacité de l’opération de broyage. De plus, l’évolution granulométrique a pu être expliquée sur la base d’un modèle de bilan de population. Cette étude a permis la détermination des paramètres pertinents intervenant lors d’un broyage ultrafin par voie humide conduisant ainsi à optimiser les conditions opératoires du broyage.

b- Matériaux à nanograins
Le principal objectif est de remédier à l’inconvénient majeur des matériaux structuraux, et en particulier à celui des céramiques, qui tient à leur grande fragilité et limite de manière considérable leur utilisation.
La solution adoptée tient en la réalisation de matériaux à nanograins. Ces matériaux devraient avoir un comportement superplastique ce qui éviterait des opérations de mise en forme très coûteuse. De plus, une meilleure tenacité est attendue.
La réalisation de matériaux à nanograins a pu être obtenue de manière simple et donc peu coûteuse par la technologie de la « Mécanosynthèse ». De plus, cette technologie est parfaitement adaptée pour une production industrielle.
Les matériaux à nanograins peuvent apporter des solutions aux problèmes des matériaux céramiques :
• la superplasticité des matériaux à nanograins permet la réalisation de matériaux avec des formes complexes et des côtes précises en évitant un usinage au diamant très coûteux du fait de la dureté très élevée des céramiques.
• Les matériaux à nanograins présentent une tenacité supérieure comparée à ceux qui ne sont pas à nanograins. Ils sont donc plus résitant aux chocs.
La « mécanosynthèse » permet également le recyclage des matériaux.

Liste de mes publications

1995 F. Wolf, P. Matteazzi, L. Piani,D. Basset
"Mechanosynthesis of AISI M2 High Speed Steel"
International conference of the applications of the Mossbauer effect. Icame-95. Rimini (Italy)

Présentation de mes travaux scientifiques à la conférence internationale de Rimini.

1995 P. Matteazzi, F. Wolf, D. Basset
"High carbon, hypereutectic, nanostructured white irons by mechanosynthesis : processing and fabrication"
ASM materials congress, Materials Week'95. Cleveland, Ohio
Présentation de mes travaux scientifiques à la conférence internationale de Cleveland

1995 P. Matteazzi, F. Wolf, M Alcalà
"Fe/Al2O3 and FeCr/Al2O3 nanocomposites by mechanosynthesis and hot isostatic pressing"
ASM materials congress. Materials Week '95. Cleveland, Ohio

1993 F. Wolf, G. Le Caer, S. Begin-Colin and G. Braichotte
"Characterization of zirconia-based powders synthesized by ball-milling"
Proceedings of the first international conference on mechanochemistry, InCoMe'93, Kosice, March 1993, p32-35

1992 G. Le Caer, F. Wolf, D. Osso
"Mechanosynthesis of nanocrystalline alumina-metal composites"
EMRS 1992 Fall Meeting - the 3rd european East-West Conference Exhibition on Materials and Processes,3-6 November 1992, Strasbourg France
Présentation de mes travaux scientifiques à la conférence internationale de Strasbourg

2- Suite aux manques de perspectives dans le domaine des matériaux, j'ai suivi une formation de 2 ans à l'école d'ingénieur d'informatique à 3IL (Limoges).
J'ai travaillé pendant 8 ans dans une société de services en informatique industrielle ce qui m'a permis d'acquérir une solide expérience dans la réalisation et la gestion de projet dans différents métiers (Automobile, banque, aéronautique, armée air/terre/mer, télécommunication...).


3- J'ai passé le concours IRA analyste en 2006, ce qui m'a permis d'intégrer les ministères financiers en 2008 après une formation de 18 mois à l'IRA de Lille.
J'ai commencé en m'intégrant à un projet informatique de gestion d'envergure : CHORUS le progiciel de comptabilité de l'état.
Puis, j'ai intégré le secrétariat général à la sous-direction informatique. J'ai la responsabilité d’un portefeuille de projets qui s’inscrit dans une démarche Web 2.0

Enfin, en 2009, nous avons créé une entreprise spécialisée dans le domaine de la messagerie électronique (Lotus Notes/DOMINO) : T-Soft@mail

Diplômes
2008 Master 2 en Administration Publique (Université de VALENCIENNES et du HAINAUT-CAMBRESIS)
1998 Institut d’Ingénierie Informatique de Limoges (3IL).
     CS2I : concepteur de systèmes d’informations informatisés (homologué niveau II)
            Spécialisation : réseaux et télécommunications
1995 Docteur en science des matériaux à l’Ecole des Mines de Nancy (EMN)
1990 D.E.A. traitement de surface et matériaux céramiques Limoges
1990 Ingénieur de l’Ecole Nationale Supérieure de Céramiques Industrielles (ENSCI) de Limoges
1987 D.U.T.  Mesures Physiques Limoges
1985 Bac C (Mathématiques et physiques) Limoges
François WOLF